De Bingen à Cologne, à travers les paysages légendaires du Rhin romantique De Bingen à Cologne, à travers les paysages légendaires du Rhin romantique De Bingen à Cologne, à travers les paysages légendaires du Rhin romantique De Bingen à Cologne, à travers les paysages légendaires du Rhin romantique De Bingen à Cologne, à travers les paysages légendaires du Rhin romantique De Bingen à Cologne, à travers les paysages légendaires du Rhin romantique De Bingen à Cologne, à travers les paysages légendaires du Rhin romantique De Bingen à Cologne, à travers les paysages légendaires du Rhin romantique

De Bingen à Cologne, à travers les paysages légendaires du Rhin romantique

Depuis Bingen, l'Eurovélo 15 file au Nord-Ouest, direction la vallée de la Lorelei. En 2002, l'UNESCO a intégré la partie supérieure de la Vallée du Rhin Moyen, l'un des paysages naturels les plus anciens et les plus impressionnants d'Allemagne, au patrimoine mondial.

Entre la Tour aux Souris –Mäuseturm- de Bingen et le Coin allemand -Deutsches Eck- de Coblence, vingt-neuf châteaux forts, dont la plupart sont en ruines, témoignent d'une histoire riche et mouvementée. Rois, princes, comtes et évêques, tous firent construire leur château sur les rives du Rhin.(+)

C'est ici, sur un haut promontoire rocheux, que naquit la légende de la Lorelei, cette sirène qui entrainait les pêcheurs et navigateurs à leur perte en leur faisant perdre la tête. Heinrich Heine, célèbre auteur du poème « La Lorelei », et bien d'autres artistes, furent inspirés par cette légende. Au confluent de la Moselle et du Rhin, le Deutsches Eck de Coblence est chargé d'histoire allemande avec, remise sur pied, la statue équestre de l'empereur Guillaume Ier. Continuez de descendre le Rhin et vous arrivez à Andernach, où les pistes aménagées suivent le cours du fleuve. A Remagen s'élève l'église néogothique Saint Apollinaire, lieu de pèlerinage. Tout comme le pont légendaire de Remagen, elle fait partie des emblèmes de la ville. En Rhénanie du Nord-Westphalie, les cyclistes passent d'abord Königswinter, située au pied du Drachenfels, dans le massif des Sept Montagnes. Cette montagne, la plus fréquentée d'Allemagne, est baignée de légendes. Dans l'épopée des Nibelungen, c'est au sommet de cette montagne que fut vaincu le dragon Fafnir par Siegfried. Sur la rive qui lui fait face, la piste traverse l'ancien quartier gouvernemental de Bonn et mène au centre de la ville, avec la cathédrale, la mairie baroque et la maison qui a vu naître Beethoven. Toujours plus bas le long du Rhin, on devine déjà les flèches de la cathédrale de Cologne, patrimoine de l'UNESCO.

 

  • 190 km
    de piste
    cyclable
  • 60 km
    Longueur de
    la Vallée du Rhin
  • 2200 m3
    Débit moyen
    du Rhin
  •  

 

  • Les châteaux d'Augustusburg et de Falkenlust à Brühl

    Inscrits en 1984 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, le château d'Augustusburg, somptueuse résidence des princes-archevêques de Cologne, et le pavillon de Falkenlust, petite « folie » champêtre, sont parmi les premières manifestations du style rococo dans l'Allemagne du XVIIIe siècle. Pendant plus d'un siècle, ces deux châteaux entourés d'un paysage de jardins, ont servi de modèles pour la plupart des cours princières. Aujourd'hui transformés en musées, ils sont ouverts au public.

  • Le musée d'art contemporain de Rolandseck.

    La gare de Rolandseck n'a jamais été seulement une gare. Depuis son inauguration en novembre 1858, elle fut le point de rencontre d'artistes et d'intellectuels. Depuis septembre 2007, elle fait partie d'un nouveau musée sur le Rhin : le « Arp-Museum Bahnhof Rolandseck ». Construit sur les bords du Rhin, dans la ville de Remagen, le musée contemporain de Rolandseck présente quatre niveaux d'expositions du poète, peintre et sculpteur alsacien Hans Arp et de sa femme Sophie Taeuber-Arp, qui prirent part au lancement des mouvements Dada et surréalistes au début du XXe siècle. Sont aussi présentes des peintures du Moyen-Âge jusqu'à nos jours.

  • La forteresse de Rheinfels à Saint Goar

    Construite vers 1245 par les comtes de Katzenelnbogen, la forteresse de Rheinfels domine le Rhin, près de la ville de Saint Goar. Le château fort était une résidence comtale et l'un des centres les plus importants de la vie courtoise de la région. Tombé en 1795 entre les mains des troupes révolutionnaires françaises, le château fort fut détruit. La ruine servit de carrière pendant la reconstruction de la forteresse Ehrenbreitstein à Coblence. Depuis 1925 Rheinfels appartient à la ville de Saint Goar. Les visiteurs peuvent visiter l'imposant site de la forteresse, parcourir le musée et profiter d'une vue plongeante sur la vallée du Rhin.

  • La Cathédrale de Cologne

    Située directement sous les berges du Rhin, à proximité du pont Hohenzollern et de la Gare centrale, la cathédrale de Cologne constitue à la fois le coeur et le symbole de la ville. Depuis ce monument, vous pourrez accéder aisément à tous les principaux points d'intérêt de la ville, que ce soit à l'un des nombreux musées ou au quartier commerçant, avec les boutiques de Hohe Strasse et Schildergasse. La « Haute cathédrale de Saint Pierre », avec ses cinq nefs, a été achevée en 1880, au bout de 632 années de construction. Le siège de l'archevêque de Cologne peut accueillir près de 4000 fidèles lors de la célébration des messes. Son importance spirituelle et historique lui ont permis d'entrer au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 1996.

  • Route EuroVelo certifiée
  • Route développée avec signalisation EuroVelo
  • Route développée
  • Route en dévelopement
  • Route en phase de planification

Les pays

Les étapes