Le RhinLe RhinLe RhinLe RhinLe RhinLe RhinLe RhinLe Rhin

Le Rhin

Le Rhin a toujours joué un rôle important dans le développement économique des régions qui le bordent. Navigable sur plus de 800 kilomètres, entre l'embouchure et la ville suisse de Bâle, le grand fleuve européen agit comme une artère économique sur lequel transitent des millions de tonnes de marchandises chaque année. En 2011, ce chiffre s'élevait à 187 millions. L'un des plus grands centres économiques d'Europe se situe sur les bords du Rhin : l'immense complexe industrielle de la Ruhr, formé par l'agglomération d'une dizaine de villes allemandes, compte quelque 5,2 millions d'habitants. A partir de la fin du XVIIIe siècle, la force hydraulique du Rhin a été convertie en électricité, grâce à une série d'ouvrage hydroélectriques construits au fil de l'eau. Certaines installations se visitent, comme à Kembs, dans le département du Haut-Rhin.

  • Le Pont de la Hardt

    Aussi symbolique que technique, il stimule la rencontre et les échanges entre les communes françaises et allemandes de part et d'autres du Rhin. Premier projet concret du Groupement Local de Coopération Transfrontalière (GLCT) « Centre Hardt-Rhin Supérieur », il transforme le fleuve en lien et non plus en frontière. Son architecture, en métal et béton, a été conçue dans un souci de respect de l'environnement, l'"Ile du Rhin" étant un espace protégé obéissant à des contraintes écologiques. L'ouvrage est également appelé Pont de la Hardt Erich Dilger - Alain Foechterlé, du nom des maires de Hartheim et de Fessenheim, à l'initiative de sa création. D'une longueur de 21 7m, il comporte deux voies de transit de 3,5m chacune. Une voie est réservée aux piétons et cyclistes, l'autre aux véhicules, en circulation alternée (extrait du site Au fil du Rhin www.aufildurhin.com).

  • Barrage, écluses et passe à poissons de Gambsheim

    Pour répondre aux besoins en matière de navigation, d'agriculture ou d'électricité, des barrages et des ouvrages hydrauliques ont été construits sur le Rhin. Ceux-ci constituent souvent des obstacles difficilement franchissables par les poissons migrateurs sur le chemin de leur zone de frai. Pour rétablir leur libre circulation dans le bassin rhénan, l'Allemagne et la France ont signé, en 1997, une convention relative à la construction de passes à poissons pour les aménagements hydroélectriques d'Iffezheim et de Gambsheim. La passe à poisson de Gambsheim, ouverte en 2006, est la plus importante d'Europe. Une salle d'observation permet d'observer saumons, anguilles, truites de mer et aloses dans leur remontée du fleuve.

  • Le Parc des Eaux Vives (pour les sports d'eau vive)

    350 m de rivière aménagés sur le Canal de Huningue dans un écrin de verdure. Promenades, aires de jeux pour les enfants, mur d'escalade, descente en rafting, initiation au kayak, hydrospeed (www.aufildurhin.com).

  • Commission centrale pour la navigation du Rhin

    Plus vieille organisation internationale au monde, basée à Strasbourg, la Commission centrale pour la navigation du Rhin, construite en 1920, regroupe cinq pays : la France, l'Allemagne, la Suisse, la Belgique et les Pays-Bas. Son rôle est de favoriser la prospérité de la navigation rhénane et européenne et garantir un haut niveau de sécurité pour la navigation et son environnement. La Commission ne se visite pas.

Les etapes

Conseils de voyage