NatureNatureNatureNatureNatureNatureNatureNature

Nature

Au début du XIXe siècle, le cours du Rhin change à chaque crue, créant et détruisant des îles et des presqu'îles, alimentant des zones humides et des marais. Le grand fleuve suit de nombreux méandres, emprunte de multiples bras et s'étale parfois sur plusieurs kilomètres de largeur. A cette époque, l'écosystème évolue au gré des humeurs du fleuve. Les saumons remontent pour frayer, les forêts alluviales s'établissent sur les bords du fleuve. Mais pour protéger les villages contre les inondations, assainir les marais, assurer un meilleur écoulement des crues et récupérer de nouveaux terrains pour l'agriculture, le Rhin est peu à peu dompté et canalisé, suite à de grands travaux d'aménagements. Aujourd'hui, de nombreuses réserves naturelles sont ouvertes et préservent quelques-uns des derniers paysages naturels du Rhin. Ne les manquez pas !

  • Gelderse Poort, espace naturel protégé

    Situé entre les villes d'Arnhem, Nimègue et Emmerich am Rhein, Gelderse Poort est un espace naturel protégé, considéré comme l'un des 20 paysages les plus beaux des Pays-Bas. C'est ici que débute le vaste delta du Rhin.

  • Parc national de « Biesbosch », point de rencontre entre l'eau douce et l'eau de mer

    Situé à l'embouchure du Rhin et de la Meuse, à quelques dizaines de minutes à vélo de la ville de Dordrecht, le parc national de Biesbosch protège une mosaïque d'habitats : roselières, prairies, îles plantées de saules et forêts marécageuses telles qu'elles existaient autrefois dans les marais à l'ouest du pays. Créé en 1994, Biesbosch est l'un des plus grands parcs nationaux des Pays-Bas.

  • Réserve naturelle de Kühkopf-Knoblochsaue à Riedstadt

    D'une surface de 24 kilomètres carrés, Kühkopf-Knoblochsaue est la plus grande réserve naturelle de l'Etat de Hesse. Elle abrite une faune et une flore d'exception, notamment des saulaies buissonnières, des roselières et l'île Kühkopf, entourée d'un ancien bras du Rhin. Cette réserve naturelle permet de se faire une bonne idée de ce à quoi ressemblait les abords du Rhin avant les grands aménagements de ses rives.

  • La Montagne du Dragon (Drachenfels) à Königswinter

    Baignée de légendes –dans l'épopée des Nibelungen, c'est au sommet de cette montagne que fut vaincu le dragon Fafnir par Siegfried - la montagne aux dragons devint vite un aimant à visiteurs dès le début du XIXe siècle, jouissant d'une vue imprenable sur le Rhin, la ville de Bonn et ses environs. Un service d'âne transportait les touristes de cette petite montagne de 321 mètres de hauteur, puis une crémaillère fut mise en service. En 2011, l'aménagement de la montagne se poursuit : une terrasse panoramique a été construite.

Les etapes

Conseils de voyage