Nature Nature Nature Nature Nature Nature Nature Nature

Nature

Au début du XIXe siècle, le cours du Rhin change à chaque crue, créant et détruisant des îles et des presqu'îles, alimentant des zones humides et des marais. Le grand fleuve suit de nombreux méandres, emprunte de multiples bras et s'étale parfois sur plusieurs kilomètres de largeur. A cette époque, l'écosystème évolue au gré des humeurs du fleuve. Les saumons remontent pour frayer, les forêts alluviales s'établissent sur les bords du fleuve. Mais pour protéger les villages contre les inondations, assainir les marais, assurer un meilleur écoulement des crues et récupérer de nouveaux terrains pour l'agriculture, le Rhin est peu à peu dompté et canalisé, suite à de grands travaux d'aménagements. Aujourd'hui, de nombreuses réserves naturelles sont ouvertes et préservent quelques-uns des derniers paysages naturels du Rhin. Ne les manquez pas !

  • La Mer du Nord et les dunes

    Vous voici arrivés au bout de l'Eurovélo 15, les pieds dans la Mer du Nord, dans la petite localité de Hoek van Holland. Profitez-en pour vous promener le long du littoral sur les longues plages, pousser jusqu'au bout de la jetée, vous perdre dans les dunes –sans piétiner la fragile végétation ! Randonnées à pied, à vélo, char à voile, windsurfing, les activités sont pléthores sur la Mer du Nord.

  • Gelderse Poort, espace naturel protégé

    Situé entre les villes d'Arnhem, Nimègue et Emmerich am Rhein, Gelderse Poort est un espace naturel protégé, considéré comme l'un des 20 paysages les plus beaux des Pays-Bas. C'est ici que débute le vaste delta du Rhin.

  • Le paysage alluvial du Rhin, près de Rhäzüns

    Les zones alluviales entre Rothenbrunnen et Reichenau constituent l'un des derniers paysages riverains naturels du Rhin en amont du lac de Constance. Une caractéristique du paysage alluvial est sa constante mutation. Soumis aux caprices des crues et des sécheresses, il évolue chaque année. Des alluvions sont emportés ou déposés, de nouvelles îles et de nouveaux méandres se forment, offrant une grande diversité d'habitats à la flore et à la faune.

  • La réserve naturelle de Lampertheimer

    La réserve naturelle de Lampertheimer est l'une des zones de protection des prairies les plus remarquables du nord du Haut-Rhin. Aujourd'hui encore, cette zone de 530 hectares, qui comprend la péninsule de Biedensand et le lac peu profond de Welsch-Loch, à l'origine un bras mort de plus de 10 m de profondeur, est sous l'influence de la dynamique des crues naturelle du Rhin.

Les etapes

Conseils de voyage