NatureNatureNatureNatureNatureNatureNatureNature

Nature

Au début du XIXe siècle, le cours du Rhin change à chaque crue, créant et détruisant des îles et des presqu'îles, alimentant des zones humides et des marais. Le grand fleuve suit de nombreux méandres, emprunte de multiples bras et s'étale parfois sur plusieurs kilomètres de largeur. A cette époque, l'écosystème évolue au gré des humeurs du fleuve. Les saumons remontent pour frayer, les forêts alluviales s'établissent sur les bords du fleuve. Mais pour protéger les villages contre les inondations, assainir les marais, assurer un meilleur écoulement des crues et récupérer de nouveaux terrains pour l'agriculture, le Rhin est peu à peu dompté et canalisé, suite à de grands travaux d'aménagements. Aujourd'hui, de nombreuses réserves naturelles sont ouvertes et préservent quelques-uns des derniers paysages naturels du Rhin. Ne les manquez pas !

  • Réserve naturelle du Delta de la Sauer

    Située à 100 mètres du Rhin, sur le delta de la Sauer, la Maison de la Nature marque l'entrée de la plus grande réserve naturelle de plaine d'Alsace, la réserve de Seltz Munchhausen, connue sous le nom de réserve naturelle du Delta de la Sauer. Située à l'endroit où la Sauer, rivière de 70 kilomètres de longueur qui prend sa source en Allemagne, se jette dans le Rhin, la réserve naturelle préserve une biodiversité typique des zones humides inondables. Le milieu naturel y est remarquable avec des forêts à l'allure de jungles et une prodigieuse quantité d'oiseaux.

  • La réserve naturelle de Lampertheimer

    La réserve naturelle de Lampertheimer est l'une des zones de protection des prairies les plus remarquables du nord du Haut-Rhin. Aujourd'hui encore, cette zone de 530 hectares, qui comprend la péninsule de Biedensand et le lac peu profond de Welsch-Loch, à l'origine un bras mort de plus de 10 m de profondeur, est sous l'influence de la dynamique des crues naturelle du Rhin.

  • Parc national de « Biesbosch », point de rencontre entre l'eau douce et l'eau de mer

    Situé à l'embouchure du Rhin et de la Meuse, à quelques dizaines de minutes à vélo de la ville de Dordrecht, le parc national de Biesbosch protège une mosaïque d'habitats : roselières, prairies, îles plantées de saules et forêts marécageuses telles qu'elles existaient autrefois dans les marais à l'ouest du pays. Créé en 1994, Biesbosch est l'un des plus grands parcs nationaux des Pays-Bas.

  • La rivière Linge

    Avec ses 100 kilomètres de longueur, la rivière Linge est la plus longue rivière nationale intégralement en territoire néerlandais. Elle traverse la région de la Betuwe d'Est en Ouest, de Dooreneburg jusqu'à Gorinchem. Le trafic maritime motorisé n'est pas autorisé, sauf si les "Rivierenland Watershap" délivre une autorisation basée sur des règles intérieures de transport maritime. Dans ce cas, le trafic maritime motorisé est autorisé de Geldermalsen au Canal de Steenenhoek.

Les etapes

Conseils de voyage