NatureNatureNatureNatureNatureNatureNatureNature

Nature

Au début du XIXe siècle, le cours du Rhin change à chaque crue, créant et détruisant des îles et des presqu'îles, alimentant des zones humides et des marais. Le grand fleuve suit de nombreux méandres, emprunte de multiples bras et s'étale parfois sur plusieurs kilomètres de largeur. A cette époque, l'écosystème évolue au gré des humeurs du fleuve. Les saumons remontent pour frayer, les forêts alluviales s'établissent sur les bords du fleuve. Mais pour protéger les villages contre les inondations, assainir les marais, assurer un meilleur écoulement des crues et récupérer de nouveaux terrains pour l'agriculture, le Rhin est peu à peu dompté et canalisé, suite à de grands travaux d'aménagements. Aujourd'hui, de nombreuses réserves naturelles sont ouvertes et préservent quelques-uns des derniers paysages naturels du Rhin. Ne les manquez pas !

  • Réserve naturelle de la forêt d'Offendorf

    Située sur un ancien banc de graviers rhénans, la réserve naturelle protège 60 hectares de forêt alluviale. L'ensemble du site naturel, privé depuis 1977 de la dynamique des crues rhénanes et de leurs apports en sédiments nutritifs, est inondé, en début d'été, par la remontée de la nappe phréatique lors de la période de hautes crues du Rhin. Arbres gigantesques, roselières mystérieuses et une grande variété d'oiseaux d'eau forment les attraits de cette jungle alsacienne.

  • La rivière Linge

    Avec ses 100 kilomètres de longueur, la rivière Linge est la plus longue rivière nationale intégralement en territoire néerlandais. Elle traverse la région de la Betuwe d'Est en Ouest, de Dooreneburg jusqu'à Gorinchem. Le trafic maritime motorisé n'est pas autorisé, sauf si les "Rivierenland Watershap" délivre une autorisation basée sur des règles intérieures de transport maritime. Dans ce cas, le trafic maritime motorisé est autorisé de Geldermalsen au Canal de Steenenhoek.

  • La Montagne du Dragon (Drachenfels) à Königswinter

    Baignée de légendes –dans l'épopée des Nibelungen, c'est au sommet de cette montagne que fut vaincu le dragon Fafnir par Siegfried - la montagne aux dragons devint vite un aimant à visiteurs dès le début du XIXe siècle, jouissant d'une vue imprenable sur le Rhin, la ville de Bonn et ses environs. Un service d'âne transportait les touristes de cette petite montagne de 321 mètres de hauteur, puis une crémaillère fut mise en service. En 2011, l'aménagement de la montagne se poursuit : une terrasse panoramique a été construite.

  • La Petite Camargue Alsacienne

    Première réserve naturelle protégée d'Alsace, créée en 1982, la Petite Camargue Alsacienne protège plus de 900 hectares de nature sauvage. La juxtaposition de milieux humides et secs fait de cet espace naturel un site exceptionnellement riche en espèces animales et végétales. La réserve naturelle est située près de la commune de Rosenau, à une dizaine de kilomètres au nord de Bâle.

Les etapes

Conseils de voyage