Nature Nature Nature Nature Nature Nature Nature Nature

Nature

Au début du XIXe siècle, le cours du Rhin change à chaque crue, créant et détruisant des îles et des presqu'îles, alimentant des zones humides et des marais. Le grand fleuve suit de nombreux méandres, emprunte de multiples bras et s'étale parfois sur plusieurs kilomètres de largeur. A cette époque, l'écosystème évolue au gré des humeurs du fleuve. Les saumons remontent pour frayer, les forêts alluviales s'établissent sur les bords du fleuve. Mais pour protéger les villages contre les inondations, assainir les marais, assurer un meilleur écoulement des crues et récupérer de nouveaux terrains pour l'agriculture, le Rhin est peu à peu dompté et canalisé, suite à de grands travaux d'aménagements. Aujourd'hui, de nombreuses réserves naturelles sont ouvertes et préservent quelques-uns des derniers paysages naturels du Rhin. Ne les manquez pas !

  • Vignobles du sud-ouest de l'Allemagne

    Le pays de Bade est une des plus grandes régions viticoles dans le sud de l'Allemagne. Les vignobles et petits villages vignerons s'étendent entre la Forêt Noire et le Rhin. La région est divisée en plusieurs sous-régions. Parmi celles-ci se trouvent les destinations touristiques dans la Forêt Noire de la région viticole du Markgräferland, le Tuniberg, Kaiserstuhl, Breisgau et l'Ortenau, la région productrice de Riesling la plus au sud de l'Allemagne. A Breisach am Rhein se situe la cave viticole du pays de Bade, une des plus grandes caves viticoles d'Europe. Plus d'informations sous : www.badische-weinstrasse.de

  • La Petite Camargue Alsacienne

    Première réserve naturelle protégée d'Alsace, créée en 1982, la Petite Camargue Alsacienne protège plus de 900 hectares de nature sauvage. La juxtaposition de milieux humides et secs fait de cet espace naturel un site exceptionnellement riche en espèces animales et végétales. La réserve naturelle est située près de la commune de Rosenau, à une dizaine de kilomètres au nord de Bâle.

  • Le paysage alluvial du Rhin, près de Rhäzüns

    Les zones alluviales entre Rothenbrunnen et Reichenau constituent l'un des derniers paysages riverains naturels du Rhin en amont du lac de Constance. Une caractéristique du paysage alluvial est sa constante mutation. Soumis aux caprices des crues et des sécheresses, il évolue chaque année. Des alluvions sont emportés ou déposés, de nouvelles îles et de nouveaux méandres se forment, offrant une grande diversité d'habitats à la flore et à la faune.

  • Parc national de « Biesbosch », point de rencontre entre l'eau douce et l'eau de mer

    Situé à l'embouchure du Rhin et de la Meuse, à quelques dizaines de minutes à vélo de la ville de Dordrecht, le parc national de Biesbosch protège une mosaïque d'habitats : roselières, prairies, îles plantées de saules et forêts marécageuses telles qu'elles existaient autrefois dans les marais à l'ouest du pays. Créé en 1994, Biesbosch est l'un des plus grands parcs nationaux des Pays-Bas.

Les etapes

Conseils de voyage